Témoignages

Gérard,  56 ans,  retraité de La Poste, papa d’une jeune femme autiste de 31 ans :

« Je suis convaincu que c’est un bon procédé..ça me donne de l’espoir pour elle (sa fille). »

Esther, 18 ans, la plus jeune des  bénévoles autour de Simon

« Je suis déjà sensible au handicap ; je me destine à des études d’ergothérapeute et cette expérience prouve que tout un chacun peut venir en aide aux autistes. Chacun a sa technique,  je m’aide de livres avec des images. »

Anne, maman d’un jeune autiste et auteur du livre « Ecouter l’autisme »

Le « JE » se construit par le jeu. Il doit être partout et tout au long de la journée. Il permet de capter le regard, premier moyen de communication.

Marie-Pierre, maman d’un jeune autiste

« Entrons doucement, sur la pointe des pieds, dans son monde,
accordons nous à son rythme, le reste viendra seul. »

En chemin vers notre monde